Notre boutique en ligne utilise des cookies pour offrir une meilleure expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.

Parlons politique boutiques & éthique

Parlons politique boutiques & éthique

Il y a quelques jours nous lisions avec intérêt un post sur Facebook de la part d’un éditeur français à propos de son refus de travailler avec Amazon. Nous ne pouvons qu’approuver son intervention et ses explications. Depuis la création d'Atalia il y a moins de 5 ans, nous avons, nous aussi, toujours refusé de travailler avec Amazon. Au-delà des problématiques éthiques concernant la façon dont cette entreprise s’exonèrerait du paiement de ses impôts et du respect du droit du travail, nous n'adhérons pas à son approche consumériste, qui considère le jeu comme un produit comme les autres.

Chez Atalia, nous sommes fiers du processus de démocratisation du jeu de société en France. Il devient de plus en plus rare que les gens ouvrent des yeux ronds quand on leur indique notre métier et qu'on doive leur expliquer que "Non, pas du jeu vidéo, mais des jeux de plateau, où l’on se met autour d’une table, en société, justement… "

Plusieurs facteurs contribuent à ce processus : le milieu associatif ludique très actif, les nombreux festivals qui se multiplient chaque année, etc. Évidemment, les boutiques spécialisées, gérées principalement par de véritables passionnés, jouent un rôle fondamental. Lorsqu’un client, néophyte en jeu de société, entre dans leur magasin, souvent pour chercher un cadeau pour des enfants ou des amis, c'est le conseil avisé du ludicaire qui lui permet de découvrir la richesse de l'offre ludique, au-delà des sempiternels vieux classiques. « Je souhaite faire un jeu avec mes enfants de 5 et 9 ans, simple, mais où on ne s’ennuie pas», « Monopoly, c’est pas évident pour le petit… » « Vous connaissez les jeux coopératifs ? où l’on gagne ou on perd ensemble ? » et à ce point ils vont présenter un ou deux titres, comme Nom d’un renard ou Magic Maze Kids

Et, si les clients se prennent au jeu, ils reviendront pour découvrir d'autres titres et élever graduellement le niveau de complexité de leurs achats. « Vous m’aviez conseillé Nom d’un renard, l’autre fois, et nous avons beaucoup aimé… vous auriez quelque chose d’un peu plus sophistiqué ? » « Que diriez-vous de Gravity Superstar ?... »

   
Quelques-uns des ludicaires visités dernièrement par les équipes Atalia. Désolés de ne pas tous les afficher ici.

Malgré les détails produit qu’ils affichent, la plupart des sites de vente en ligne ne peuvent pas tenir ce rôle de conseil… Leur modèle économique leur permet souvent de proposer des prix moins élevés et de maintenir un stock plus large. Cette concurrence est rude pour les boutiques spécialisées pour qui l'espace et la trésorerie sont comptés. Cela
 dit, si elles n'ont pas tout en stock en permancence, elle peuvent se faire livrer en quelques jours (généralement en moins de 72h, en ce qui concerne Atalia). N'hésitez donc pas à leur demander le titre qui vous intéresse !


Par ailleurs, avec un système de carte de fidélité, elles réussissent souvent à proposer à leur clientèle des tarifs aussi intéressants que ce qu'on peut trouver sur internet. Les passionnés ont aussi tout intérêt à soutenir leur ludicaire de quartier qui, bien souvent, est aussi un copain de jeu, un fournisseur de goodies, celui auprès duquel vous pouvez réserver un titre dont la rupture est annoncée et qui connaît exactement vos goûts et saura vous conseiller en conséquence...

Le Troll Savant (Créteil) met en avant ses coups de cœeur avec de petites fiches colorées.
On aime d'autant plus que plusieurs titres Atalia sont concernés !

En privilégiant systématiquement internet, on risque de faire disparaître le commerce de proximité. Et, sans conseil, qu’achèteraient les néophytes ? Et bien, toujours les mêmes jeux, ceux qu’ils ont connus tout petits et dont ils connaissent déjà les règles… Et la popularité du jeu, tout comme la créativité du secteur, en pâtiraient à coup sûr !

La démocratisation du jeu de société élargit de plus en plus le nombre de personnes avec qui il est possible de jouer et de partager notre belle passion. Alors, pour contribuer à cela, achetez de préférence en magasin. Si vous en cherchez un à côté de chez vous, cliquez sur cette carte :

https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=1zu9yhlp4ynLWqLPg-mX_Yf_kxrg&ll=47.03558496390526%2C1.6142544862262866&z=6

5Commentaires

    • Avatar
      Max Riock
      Oct 18, 2019

      Merci pour cet article très juste et si proche de la réalité J'ai fait les choix il y a quelques années de ne plus commander sur Amazon, et c'est un choix que je ne regretterais jamais ... Vive les Petites Boutiques, leur conseils, et leur sourires ... Merci Atalia !

    • Avatar
      Patate des tenebres
      Oct 19, 2019

      Alors... Sur le fonds, oui bien entendu qu'il vaut mieux privilégier un achat de jeu en boutique plutôt que de nourrir le grand satan Amazon, mais pour ma part - et je ne fais donc pas une généralité - ce fameux "conseil" du boutiquier ou de la boutiquière ludique n'existe pas, tout du moins je n'ai rencontré jusqu'à maintenant que des vendeurs sans culture ludique et cherchant plutôt les novices pour leur refourguer les dernières nouveautés de chez Asmodée. On va dire que c'est une mauvaise expérience (sauf qu'elle se reproduit), et que de toute manière, j'organise ma propre veille ludique pour me conseiller tout seul, mais comme dans le milieu du jdr, je retrouve l'argument du boutiquier passionné, qui dans ma réalité n'a encore jamais été rencontré. Du coup, je commande chez Philibert.

      • Avatar
        Kisei Eisenmann
        Oct 19, 2019

        @Patate des Ténèbres, tu as eu une mauvaise expérience avec un "conseiller" en jeux ; est-ce suffisant pour généraliser à l'ensemble des acteurs de cette profession, au point de vendre ton âme au diable (Amazon) ?

    • Avatar
      Christophe
      Oct 20, 2019

      https://france.attac.org/nos-publications/lignes-d-attac/article/le-monde-selon-amazon

    • Avatar
      Merlyin
      Oct 21, 2019

      Effectivement le fait d'aller dans une boutique, de manipuler les boites, de discuter avec un vendeur passionné et tout ça c'est un merveilleux idéal. Mais un idéal difficilement accessible pour beaucoup de gens qui n'habitent pas en ville. J'habite dans une agglomération d'environ 50 000 habitants où on ne trouve aucune boutique spécialisée (la boutique indiquée sur votre carte n'existe plus depuis plusieurs années). Le seul vendeur de jeux de sociétés est une grande chaine de jouets qui pratique des prix souvent 10 à 25% plus cher que ceux des boutiques spécialisées et où il n'y a aucun conseil. La boutique de jeu la plus proche est plusieurs dizaines de kilomètres et, même si j'y vais dès que j'en ai l'occasion, cela ne représente que 2 ou 3 fois par ans. Je n'approuve absolument pas la politique d'Amazon et je n'y achète jamais mes jeux. Du coup, je commande moi aussi dans des boutiques spécialisées en ligne (généralement Philibert).

Laisser une réponse

* Nom:
* Email: (Non publié)
   Site Internet:
* Commentaire :
Code de type